Deux nouveaux retours de lecture pour « La reine du découpage »

9791093552040

Au début, le livre m’a énervé et je l’ai retourné dans tous les sens : » c’est quoi ce bouquin ?!  » Je ne voyais pas l’intrigue. Puis, doucement, j’ai fait attention à cette petite fille qui grandissait. Au milieu du livre, j’étais déjà bien attaché à cette sacrée gamine et à la fin, j’ai pleuré. Oui… des larmes sur un livre, ça m’arrive peu souvent… Mais, je veux le relire ce roman qui se moque d’avoir une intrigue, en dégustant chaque mot, chaque événement, tous reliés, imbriqués. C’est bien.

M.M (Lecteur)

J’ai trouvé que « La reine du découpage » était une chronique agréable à lire, en petites touches impressionnistes, et qui a su faire revivre une époque, un lieu, des âges de la vie, des personnages, et surtout l’héroïne. Ce découpage n’est pas, comme on pourrait le penser, celui d’une petite fille sage qui occupe gentiment ses jeudis après-midi, mais symbolise la puissante envie de grandir et son corollaire, la nécessité parfois douloureuse de trancher des liens ; de toute façon, et la « reine » l’a bien compris, un jour ou l’autre la grande faucheuse s’en charge…. En filigrane, cette prise de conscience de la mort, qui est le détachement suprême, le fait d’y être confronté et, finalement, son acceptation, apporte du poids et de l’épaisseur à la progression de l’histoire.

Edith de Buffrénil (Coach littéraire pour auteurs)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s