Article consacré à Pierre-Alain Gasse paru cet été dans la magazine Unidivers

La littérature ne se réduit pas aux écrivains médiatisés, aux maisons d’édition dominantes et aux best-sellers. Pierre-Alain Gasse, né en 1947 en Normandie, enseignant en langues vivantes en Bretagne, est aujourd’hui à la retraite. Il écrit en français et en espagnol depuis 1981. Après avoir publié quelques romans, il a trouvé sa voie en tant que nouvelliste depuis 1995. Lire la suite

Publicités

« L’Indonésienne » : l’avis de trois lectrices

L'indonésienne Une

« En entamant le livre, je ne pensais pas que je le lirais aussi vite. Effectivement, je me suis facilement laissée emportée par l’histoire et ai tourné la dernière page quelques heures après. […] C’est un livre qui se lit très facilement et qui nous fait voyager, mais également réfléchir sur la condition humaine. Une belle lecture. » F. G.

« C’est un roman court qui entre directement dans le vif du sujet. Celui d’une jeune femme courageuse qui souhaite sortir sa famille de la misère. C’est un œil posé sur les petites gens, celles qui se font exploiter par les riches et puissants jusqu’à ce qu’ils se lassent de ce personnel-clinex. […] Une lecture vive, simple et agréable. » E.C.

« Ce roman court offre un témoignage sur les conditions d’exploitation des travailleurs indonésiens à travers l’histoire de Ratih, jeune Indonésienne forcée comme beaucoup de ses compatriotes de s’expatrier à Singapour pour devenir employée de maison, maid, chez un couple de richissimes Chinois : « En résumé, tout juste si ses employeurs n’avaient pas droit de vie ou de mort sur elle. » […] Happy end ou pas ? Je vous laisse le découvrir et vous recommande vivement la lecture de cet ouvrage servi par une écriture fluide, un ton mesuré sans pathos inutile, et à certains égards un agréable parfum de dépaysement. » D.A.

Merci à ces trois lectrices pour ces retours de lecture.

Un livre assez court mais qui en dit long

« Un livre assez court mais qui en dit long sur plein de choses. On découvre à la fois Singapour et l’Indonésie ainsi que le travail de maids dans toutes ses difficultés et ses pressions aussi bien liées au travail qu’à la famille restée sur place. J’ai aimé voyager et découvrir tout cela, même si pour ma part je ne saute pas de joie de savoir qu’à l’autre bout du monde des gens peuvent être malheureux. C’est une autre approche de ces pays. »

Un livre peut en cacher un autre – 22/05/2015
http://unlivrepeutencacherunautre.com/lindonesienne/

Parution le 14 mars 2015 du roman L’Indonésienne

L'indonésienne Une

En quatrième de couverture :

Ratih, jeune indonésienne divorcée avec une ado à charge, gagne péniblement sa vie dans un food court de Bandung Pinang. Passionnée de cuisine, son rêve, c’est d’avoir un jour un petit restaurant bien à elle. Alors, elle s’engage comme maid – employée de maison – chez une famille chinoise de la cité-état de Singapour, pour quelques années, pense-t-elle, le temps de réunir les économies nécessaires. Ses riches patrons sont très exigeants, son travail sans fin et sa vie privée inexistante. Mais, tant bien que mal, elle fait face à toutes ces difficultés, jusqu’à ce qu’un grain de sable vienne perturber son quotidien et ses projets…

à propos de l’auteur :

Né en 1947 en Normandie, Pierre-Alain GASSE vit et travaille en Bretagne, près de Saint-Brieuc. Naguère enseignant de langues vivantes et aujourd’hui à la retraite, il écrit depuis 1981, en français et en espagnol. Éclectique et inclassable, il a écrit de nombreuses nouvelles et pratique tous les genres littéraires, de l’humour au fantastique, en passant par le policier.